Home   About us   Destinations Safari   Beach   Adventure & Sport  Family  Specials Contact us

                    

 

 

SAFARI

 

L’Afrique du Sud est un paradis d’éco tourisme aux  diversifications d’une flore et faunes . Les Grand 5 sont le lion, le buffle, l’éléphant, le rhino, le léopard. Il y a une survit dans la plus part des parcs national .On peut aussi inclure la baleine aux Grand 5 pour faire les Grand 6 en Afrique du sud  . Il y a 20 Park national et plus que 500 de réserves régional plus petit. Pendant qu’une réserve est établi pour protéger un certain animal, tendis qu’une autre réserve fait attention à la protection de Faunes et le paysage. La Reserve la plus connue est le Parc National du Kruger au Nord Est du pays. C’est  une réserve de 20000km2 où les Grand 5 peuvent vivre une vie sans interférence du danger. C’est une attraction touristique très connue.  

La plus part des Parc national  offre des logements de différent pris et différent  classification au point de vu confort. Les visiteurs peuvent  sans guide visiter  les Parcs national ou ils peuvent prendre des randonnées organisées par des agences de tourisme. Les réserves national au Nord du KwaZulu Natal sont renommées pour la diversité en Faune et Flore, tandis qu’au Nord Ouest une réserve gigantesque est établie en collaboration avec la Namibie et le Botswana : Le Parc Transnational de Kgalagadi ( au paravent le Parc national Kalahari des Gemsbok (Oryx) et le Parc national des gemsbok (oryx) au Botswana. Cette réserve gigantesque a une superficie de 38000km2, un semi désert du Kalahari sans fin, des rochers, des dunes, des talus aride et des buissons épineux. 

Plusieurs provinces comme les provinces Oriental, Occidental, Nord Ouest, et le Cape du Nord ne sont pas atteint du paludisme. Il peut y avoir un petit risque de malaria, le risque est très faible, mais si cela vous concerne un safari pour découvrir les Grand 5 n’est pas impossible. En Afrique les Grand 5 des animaux sauvage sont : Le lion africain , l éléphant africain, le buffle, le léopard africain,  le rhinocéros blanc et noir. Le terme « Grand 5” fut donné par des chasseurs de gros gibier  sauvage pendant la période colonial et se dit pour les animaux les plus difficile et plus féroce pendant la chasse à pied. Par la suite le terme a été adopté par des agents de tourisme pour faire leur publicité. Le terme donné indique souvent des safaris d’animaux en Afrique. Le choix des animaux  parmi les Grands 5 était surtout pour la difficulté de les chasser et le degré de danger, surtout quand l’animal est blessé.    

Les pays, où  chaque animal peu être trouvé  et que nous vous offrons sont: Le Botswana, La Zambie, l’Uganda, la Namibie, l’Afrique du Sud, le Kenya, La Tanzanie, le Malawi, le Swaziland, et le Zimbabwe. Countries where all the members of the big five can be found include and which we offer are: Botswana, Zambia, Uganda, Namibia, South Africa, Kenya, Tanzania, Malawi, Swaziland and Zimbabwe.

Nous offrons:

Safari avec vélo de montagne

Safari à pied

Safari de pêche

Safari de rivière et safari en mokoro (arbre creux)

4x4 safari

Self-drive safaris (avec véhicule location)

Safari equitation (Afrique du Sud, Zambie, Lesotho et Botswana)

Parc National de Kruger

Le Parc National Kruger constitue l’une des réserves d’animaux les plus célèbres au monde, et également une des plus grandes et des plus anciennes. Situé à la frontière mozambicaine, il couvre près de 2 millions d’hectares, soit l’équivalent du Pays de Galles. Jusqu’à l’arrivée des Européens, la région devait ressembler au parc actuel, vaste et sauvage. Cependant, au cours du 19ème siècle, fermiers et chasseurs blancs investirent la région et portèrent leurs armes contre les troupeaux de gibier. La guerre des Boers qui éclata en 1899, n’arrangea rien puisque Boers comme Anglais se ravitaillèrent sur le cheptel de la région. C’est en mai 1926 qu’on protégea définitivement ce magnifique territoire en le déclarant Parc National. Il fut baptisé en l’honneur de Paul Kruger qui avait initié son pays à la protection de la nature, en créant en 1898 la Sabie Game Reserve, maintenant comprise dans le Kruger.

Par sa majesté, la beauté de ses paysages et la splendeur de sa faune, le Kruger fait la fierté de l’Afrique du Sud. La majeure partie du parc se compose de plaines couvertes d’herbe rase et de bush, émaillées ça et là d’affleurements rocheux. Le parc est très riche en faune, on y retrouve lions, léopards, éléphants, buffles et rhinocéros, mais aussi guépards, girafes, hippopotames et quantité d’antilopes. Au total, on a recensé 137 mammifères, près de 500 espèces d’oiseaux et plus de 100 variétés de reptiles.

La limite de vitesse dans le parc est 50km/h sur les routes principales et 40 km/h pour les autres. S’il vous plait de bien noter les heures des portes d’entrée pour Kruger: novembre à février 05h30 – 18h30, avril à juillet 06h00 – 17h30, mars et octobre 05h30 – 18h00, août et septembre 06h00 – 18h00. Les portes d’entrée des rest camps ferment aux même heures que les portes d’entrée du parc.

Timbavati (Afrique du Sud)

La Timbavati Game Reserve est une réserve zoologique d'Afrique du Sud. Créée en 1956 sur 680 km², elle n'a pas de clôture qui la sépare du Parc national Kruger. Elle participe notamment à des échanges d'animaux afin de d'éviter la consanguinité dans ses populations, notamment avec le Zion Wildlife Gardens en Nouvelle-Zélande pour les lions blanc.

Le Park national de CHOBE (le Botswana)

Situé au Nord Ouest de Botswana a la plus grande concentration d’animaux sauvage sur le continent Africain. D’Après la superficie c’est le troisième plus grand Park du pays. Après la réserve  des animaux sauvage du Park Central du Kalahari et le Park national du Gemsbok (oryx)   est le plus diversifié. 

Le Parc peut se divisé en 4 régions, donc chaque région peut correspondre a un  système écologique marqué :

  • Le territoire de Serondela  (ou le front de riviére de Chobe ), situé à l’extrême Nord Est du Park contient en plus  une particularité géographique importante  de plains vertes et une densité de forêts  de tek. La rivière de Chobe longe  la limite du Park au Nord Est ou se trouve un réservoir d’eau naturel ou les éléphants et les buffles peuvent assouvir la soif pendant la saison sèche. Aussi le long de la rivière nous pouvons observer  le guêpier. Cet endroit est le plus visité du Park  à cause de la proximité des chutes Victoria. La ville Kasane situé à la rivière est la ville la plus importante de la région et fait l’entrée Nord du parc .   
  • La région des marais de SAVUTI  au superficie de  10 878 km²   se situe à la partie Ouest du Park (50km au Nord de l’entrée Mababe) . Les marais de Savuti sont les vestiges d’un grand lac intérieur dont l’alimentation d’eau fut  interrompue,  il y a très longtemps par des mouvements tectonique. Maintenant les marais sont alimentées par le canal irrégulier Savuti,  dont le courant d’eau s’arrête à la saison sèche et se remplisse à la saison des pluies. L’eau au canal peut  s’écouler  pendant de  longues périodes et curieusement l’eau   reprend son cour due aux conséquences des activités tectonique dans la région .Résultat de cette coulé des centaines d’arbres mort se trouvent sur les talus le long du canal. La région est aussi couvert par des savanes étendu et des ondulations de prés d’herbes  , qui donne l’ aspect particulier et dynamique des animaux sauvages dans cette section du Park. Pendant la saison sèche les touristes peuvent observer des phacochères, des koudous, des impalas, des zèbres, des gnous et sur tout des éléphants qui se taquinent. Pendant la saison il ya une richesse en différent  espèce d’oiseaux  (450 dans tout le Park). Des meutes de lions, d’hyènes, des troupeaux de zèbres, des gnous et sporadique des guépards peuvent se montrer. Cette  région est très réputée pour la migration annuelle de zèbres et prédateurs.    
  • Les marais de  Linyanti  situé au coin Nord Ouest du Park et vers le Nord de Savuti est adjacent à la rivière Linyanti. Vers l’ouest de cette région se trouve la Réserve Selinda et au rive Nord de la rivière Kwando se trouve le Park national Mamili de la Namibie. Les rivières Linyanti  et Kwando  méandrent parmi des forêts,  des lagons et le reste de la région est prévu de pleins inondés.  Ici nous trouvons des grandes meutes de lion, des léopards, des chiens sauvages,  antilopes rouanne, hippotrague noir, hippopothames et surtout d’énorme troupeaux d’éléphants, le cobe rouge  des roseaux, le babouin sitatunga et les crocodiles  . Un  vrais paradis pour les ornithologues. 
  • Finalement, entre les marais de Linyanti et les marais de Savuti se trouve un arrière-pays chaud et sec occupé pour la plus part  des herbes et forêt de Nogatsaa . Cette parti n’est peu connu et est très favorable pour apercevoir des élans.

Hwange National Park (Zimbabwe)

Le parc national Hwange est situé au Zimbabwe, il s'étend sur 14 620 km2 et comprend neuf des dix espèces protégées du pays. On y dénombre une forte concentration d'animau avec 107 espèces de mammifères et 450 espèces d'oiseaux. Le rhinocéros y est menacé d'extinction. C'est aussi l'un des derniers grands sanctuaires pour les elephants, lions et les baffles en Afrique. En 2011, neuf éléphants, cinq lions et deux buffles sont tués par des braconniers. En octobre 2013, on découvre que les braconniers ont tué un grand nombre d'éléphants avec du cyanure après l'empoisonnement de leur point d'eau. Les défenseurs de l’environnement ont affirmé que l'incident est le plus grand massacre d'animaux en Afrique australe des derniers 25 ans. Deux enquêtes aériennes ont été réalisées pour déterminer le nombre d'animaux tués illégalement, 19 ont été identifiés dans la première enquête5 et 84 autres dans la seconde enquête6. Trois braconniers ont été capturés, arrêtés, jugés, reconnus coupables et condamnés. Désormais, le braconnage et les infractions concernant les éléphants sont punis d'une peine de prison de neuf ans. La filière de contrebande d'approvisionnement d'ivorie est également ciblée. Un homme est arrêté le 21 octobre en essayant de passer en contrebande de l'ivoire brut. En octobre 2015, 11 éléphans ont été retrouvés morts en quelques jours, empoisonnés chimiquement.

Caprivi (Namibie)

La région de Caprivi est située à l'extrême Nord-Est de la Namibie. Elle est constituée de l'Est de la bande de Caprivi et de l'ancien bantoustan du Caprivi Oriental (ou Lozi). Longue de 480 kilomètres, la région de Caprivi est bordée par le Botswana au Sud, l'Angola et la Zambie au Nord et le Zimbabwe à l'Est. Le chef-lieu et plus grande ville est Katima Mulilo. La région de Caprivi jouit d'un climat typiquement tropical, avec des températures élevées et des précipitations importantes pendant les saison des pluies qui s'étend de décembre à mars, ce qui en fait la région la plus humide de la Namibie. Le territoire est constitué principalement de marécages, de plaines inondables, de terres humides et de zones boisées. On y compte 450 espèces d’animaux, dont des éléphants, ce qui fait de la région une destination populaire pour la chasse au gros gibier. La faune sauvage est protégée par plusieurs réserves naturelles, telles celles de Bwabwata, Mudumu, Lizauli, West Caprivi Game Park, Mahango Game Reserve et le parc national de Mamili. Les animaux y circulent librement à travers les frontières (non matérialisée sur le terrain) avec le Botswana, dans le parc national de Chobe. La région de Caprivi est aussi une région exceptionnelle pour l’observation ornithologique, avec près de 70% des espèces d’oiseaux recensées en Namibie. La région de Caprivi est irriguée par plusieurs cours d'eau permanents : le Zambèze, formant la frontière avec la Zambie, et ses affluant : le Cuando et le Chobe formant la frontière avec le Botswana et le Linyanti. Le point le plus oriental de la région (et de la Namibie) est la confluence du Cuando et du Zambèze. La région est répartie en six circonscriptions : Kongola, Linyanti, Sibinda, Katima Mulilo Urban, Katima Mulilo Rural et Kabe.

Etaosha National Park (Nambie)

Le parc d’Etosha surprend pars es paysages. Une immense étendue blanche, le pan, en recouvre une bonne partie. Le nom Etosha signifie d’ailleurs ‘grande surface blanche’. Ce pan est un lac asséché recouvert de sel qui mesure 72 km de large sur 120 km de long. La végétation, en dehors du pan, est composée de nombreux épineux et de mopanes, arbres aux feuilles vertes en forme de papillon. Il n’y a pas de belles plaines de savane, et la première réaction est de se demander ce que peuvent bien manger des animaux. Mais en regardant bien, il y a plein de pousses, d’herbe rase et d’arbustes, bref, suffisamment de végétation pour nourrir les 114 espèces de mammifères (mais pas d’hippos ni de buffles) et les 340 espèces d’oiseaux. Etosha, étendu sur 22 270 km², est résolument plat, avec une seule petite colline dans les environs d’Halali. Des pistes mènent de points d’eau en points d’eau, lieux privilégiés pour observer les animaux.

Okavango Delta (Botswana)

On découpe généralement la delta en 3 parties: Moremi Wildlife Reserve, à l’est, une des plus belles réserves d’Afrique, qui est l’attraction principale du delta, la delta oriental au sud de Moremi et le delta intérieur à l’ouest de Moremi. Maun, situé au sud-est, est la ville point de départ, et on y passe forcément.
Le delta de l’Okavango (dans la région, on dit simplement ‘le delta’ est une destination mythique come le Grand Canyon, la muraille de Chine, le cap Horn ou le Machu Picchu. Des milliers d’éléphants traversent des bras de rivières qui n’n finissent pas de s’enchevêtrer. Des hordes de lions attaquent des antilopes fuyant dans la savane haute. Des groupes d’hippopotames baillent dans l’eau. Tel est le quotidien du delta. L’Okavango prend sa source en Angola et vient se prendre ici, dans les sables du Kalahari, oubliant de rejoindre une mer quelconque. Autrement dit, voilà un des rares fleuves au monde qui ne se jette pas dans la mer mais dans la terre ! Et c’est ainsi que s’est formé, au fil des siècles, un réseau incroyable de méandres, d’îles, de bras, qui s’étend sur 15 000 km², peuplé d’une faune très riche. Les ornithologues apprécieront d’ailleurs la variété incroyable d’oiseaux que l’on peut y rencontrer. Comme dans la majeure partie du pays, le gouvernement botswanais protège ardemment ses ressources naturelles et sa faune. Et comme dans le reste du pays, pour limiter l’affluence touristique, il pratique une politique de prix exorbitants. Le delta est donc devenu une destination pour voyageurs fortunés, et il est très difficile, voire impossible, de la visiter en routard. Entre des lodges très haut de gamme et des déplacements en avion, on oubliera le sac à dos et le stop.

Le Moremi Game Reserve (Botswana)

Le Moremi Game Reserve est un parc national du Botswana. Il se situe à l'ouest du delta de l'Okavango. Nommé en l'honneur du chef Moremi de la tribu BaTawana, c'est une « game reserve » et non un parc national car à ses débuts officiels des membres des tribus BaSarwa et Bochiman y habitaient. Dans les années 1960 le gouvernement change d'avis : il brule les villages et force les tribus à vivre en dehors du parc. Ils s'installent de l'autre côté du fleuve Khwai, où ils fondent le village de Khwai. Ses habitants se méfient toujours du gouvernement de peur que celui-ci lui impose un autre déménagement. On peut y voir des lions, des girafes, des léopards, des éléphants, des guépards, des buffles, des zèbres, des lechwe rouges, des gnous, et beaucoup d'autres animaux.

Le parc central du Kalahari

La Réserve aux animaux sauvage du parc central du Kalahari est un parc national très étendu et qui se trouve dans la partie aride au Botswana. La réserve a été établie en 1961 avec une superficie de 52.800km2 (plus au moins 2 fois la superficie de l’état de Massachusetts) et contient 1/16 de la superficie du Botswana. Elle devient la deuxième réserve la plus grande au monde.   Le parc offre beaucoup d’animaux sauvage comme; des girafes, des hyènes tachetées , des phacochères, des lycaons, des léopards, des lions, des gnou à queue noire, des gnous à queue blanche, des élans,  d’ oryx, des koudou et  des topis. Le paysage est en général plat et la verdure consiste de buissons et herbes qui couvrent les dunes de sable .Dans quelques régions de grandes arbres comme les baobabs gigantesque. La plus part des vallées  aux rivières  sont fossilisées parmi des puits salant. Quatre rivières fossilisées méandre dans la réserve, inclusif la vallée de la Déception dont la formation se forma il y a 16000 ans. Les Bushmen ou les San habitèrent  le pays depuis des millénaires et furent des chasseurs nomades. Au milieu des années ’90 du siècle dernier les Bushmen ont été déposé de leurs terres par le gouvernement  Botswanai , parce qu’ils posaient un problème pour les sources financières dans la réserve, sans tenir compte de l’accroissement de l’éco tourisme. En 1997 2/3 de la population Bushmen furent expulsés de la réserve et après l’expulsion en octobre 2005 y restaient 250 d’habitants permanents. Mais en 2006 la décision de la cour,  tel que l’expulsion des Bushmen étaient illégal  avec le résultat que les familles des Bushmen pouvaient retourner vers le parc Central du Kalahari.  Un feu de brousse énorme détruisait une grande partie de la réserve au mis septembre de 2008. La cause de l’incendie est toujours inconnue en ce moment.

Makgadikgadi Pan (Botswana)

Le Makgadikgadi est un Parc de 12000 Km2. ert qui s'étale sur pas moins de 7 pays (1,2 million de km²). C'est un des hauts lieux de reproduction des flamands roses. Le nombre varie en fonction des années et surtout des précipitations. De 50 000 individus à plus d'1 million comme en 1988 !  A l'ouest, les plaines qui ne sont pas aussi saturées en sel abritent une riche faune sauvage, notamment après le début des pluies, en septembre et octobre. La région est sur une grande voie de migration des antilopes et des prédateurs. Le seul moyen de locomotion disponible pour les touristes désirant visiter les réserves de Nxai Pan et Makgadikgadi est le véhicule 4x4.  Ce Pan est la trace de l'existence jadis d'un lac plus vaste que le lac Victoria. Lac qui s'assécha il y a fort longtemps et dont ne subsiste qu'un souvenir à la saison des pluies. De larges dépressions ou marais salants, tout ce qui reste du lac préhistorique, attirent le gibier d'eau La visite se fait exclusivement en véhicule 4x4.